La ligue‎ > ‎Règlements‎ > ‎

4. Modifications aux règles apportées en 2013

CODE D’ÉTHIQUE DU JOUEUR :


  • Article 2.2 : Le joueur fait preuve d’un esprit de jeu franc et honnête, et de plus, respecte le caractère récréatif de la ligue.

RÔLE DU CAPITAINE ET DE SES ASSISTANTS :


  • Article 3.6 : Il est le seul porte-parole de l’équipe auprès de l’arbitre et peut être appelé à participer aux réunions du comité organisateur de la ligue. Il est celui qui fait le lien entre l’équipe et le comité organisateur.


RÈGLEMENTS GÉNÉRAUX :


  • Article 4.3 : GARDIEN DE BUT : Le gardien ne peut toucher le ballon de ses mains à l’intérieur de sa surface de but s’il y a une remise intentionnelle de la part d’un de ses coéquipiers avec le pied ou directement d’une remise en touche.

  • Article 4.4 : HORS-JEU : Un joueur est en position de hors-jeu s’il est plus près de la ligne de but adverse que le ballon et l’avant-dernier adversaire (le dernier adversaire étant généralement le gardien de but). Être en position de hors-jeu n’est pas une infraction en soi. L’arbitre sanctionnera le hors-jeu s’il juge que le joueur fautif tire un avantage de sa position, intervient dans le jeu ou interfère avec un adversaire. Il n’y a pas d’infraction de hors-jeu lorsque le joueur reçoit le ballon directement d’une rentrée de touche, d’un coup de pied de but, d’un coup de pied de coin ou lorsque le joueur est dans sa propre moitié de terrain.

  • Article 4.6 : TIR DE PÉNALITÉ : Il y a tir de pénalité lorsque les infractions citées dans l’article 4.5 sont commises à l’intérieur de la surface de réparation. Le joueur qui exécute le tir de pénalité n’a pas le droit à son propre retour de ballon sauf si le gardien ou un autre joueur touche le ballon.

RÈGLEMENTS SPÉCIAUX :


  • Article 5.2 : PROLONGATION : En séries éliminatoires, il faut un vainqueur. Un pointage égal après les 90 minutes de jeu mène à une prolongation (2 PÉRIODES COMPLÈTES DE 10 MINUTES). Si au bout de ce temps, le match demeure nul, on procède à une fusillade de cinq (5) tirs de pénalités.

  • Article 5.3 : CHANGEMENT DE JOUEURS : 
Les changements de joueurs durant une partie se font en tout temps. Cependant, pour que le changement soit en règle, il faut toujours respecter ce qui suit :

-    le joueur qui entre en jeu DOIT ATTENDRE que le joueur remplacé SOIT COMPLÈTEMENT SORTI DU TERRAIN.
-    le remplacement doit être effectué dans la zone centrale du terrain entre les bancs des 2 équipes.

Une première entrave à ces conditions entraîne un avertissement verbal de la part de l’arbitre. Une deuxième offense par l’équipe résultera en un carton jaune envers le joueur fautif (celui qui entre en jeu).


  • Article 5.8 : AJOUT OU SUBSTITUTION DE JOUEURS :
Une liste de joueurs réservistes non réguliers sera formée et distribuer aux capitaines et leurs assistants. Les joueurs sur cette liste seront si possible annotés avec leur(s) position(s) habituelle(s) sur le terrain et leur calibre de jeu, tout ça pour permettre au capitaine de faire un juste choix selon son besoin.

a.    Lorsqu’une équipe affectée par des absences ne peut se présenter à un match avec au moins treize (13) joueurs, il est alors possible de faire appel à un ou plusieurs joueur(s) réserviste(s) jusqu’à atteindre le seuil de 13 joueurs. En séries éliminatoires, le seuil est fixé à douze (12) joueurs et chaque remplacement doit alors être approuvé par le comité organisateur.

b.    Il est de la responsabilité du capitaine et des assistants de contacter les joueurs réservistes lorsque nécessaire.

c.    Le capitaine se doit de faire appel à des joueurs réservistes de calibre équivalent à ceux qu’il doit remplacer. Par exemple, s’il manque 3 joueurs de calibre moyen, ne pas les remplacer par un joueur fort. Autre exemple, s’il manque un joueur fort, 2 moyens et un débutant, il serait juste de faire appel à un joueur fort  et un joueur débutant, ou bien 2 joueurs de calibre moyen.

d.    Si jamais un malentendu fait en sorte qu’un surplus de réservistes sont appelés pour un match, le capitaine devra en avertir le capitaine de l’autre équipe et s’entendre sur la façon de régler la situation, par exemple en prêtant un des joueurs réservistes à l’autre équipe.

En aucun temps, par respect pour le réserviste, ne doit-on lui demander de retourner chez lui sans jouer le match.

e.    Le coût d’un match pour un joueur réserviste est fixé à 6$ et celui-ci devra payer le capitaine avant le début du match.

f.    Un gardien qui prévoit être absent pour un match peut être remplacé en tout temps par un réserviste sans avoir à respecter le point (a.) quant au nombre maximum de joueurs lorsqu’on fait appel à des réservistes.

g.    Si un joueur régulier prévoit s’absenter pour 2 matchs ou plus, il doit en faire mention à son capitaine qui pourrait alors le remplacer par un réserviste pour la durée de son absence, sans égard au point (a.) quant au nombre maximum de joueurs lorsqu’on fait appel à des réservistes.


  • Article 5.9 : ÉLIGIBILITÉ D'UN JOUEUR : 
Afin de respecter l’esprit récréatif de la ligue, cette dernière peut refuser ou annuler l’inscription d’un joueur régulier qui joue en même temps dans une autre ligue au niveau compétitif. Cependant le comité reconnaît un droit acquis au joueur qui aurait déjà été joueur régulier dans la LSRV au courant des deux (2) saisons précédentes.

Un joueur de niveau compétitif pourrait toutefois, comme solution de rechange, être inscrit sur la liste des joueurs réservistes et être appelé lorsqu’une équipe aurait besoin d’un remplaçant de son calibre.


  • Article 5.10 : PARITÉ ENTRE LES ÉQUIPES : 
-    Dans le cas où une équipe se retrouve beaucoup plus faible que les autres, le comité organisateur pourrait décider d’aider cette dernière en lui permettant d’intégrer un joueur plus fort, soit en remplacement d’un joueur blessé pour le reste de la saison, ou soit en procédant exceptionnellement à un échange de joueurs avec une équipe jugée trop forte.

-    Tout changement visant à rééquilibrer la parité des équipes viendra d’une évaluation de la situation de la part du comité organisateur et tous les capitaines seront consultés pour en arriver à une décision.

-    La ligue tient à éviter tant que possible les cas exceptionnels d’échange de joueurs, les joueurs ayant développés un sentiment d’appartenance à leur équipe. La ligue se limite donc jusqu’au premier tiers de la saison (7-8 matchs) pour effectuer ce genre de changement.


  • Article 5.11 : PARTAGE D'UNE INSCRIPTION : 
Dans des cas exceptionnels, appuyés par des raisons valables, la ligue peut accepter que deux (2) joueurs se partagent une seule et même inscription. Chaque joueur se trouve ainsi à jouer l'équivalent d'une demi-saison. Dans cette situation, il est convenu que :

-    Les deux joueurs ne peuvent jouer dans le même match, à moins que l'équipe soit en manque de joueurs pour le match, dans ce cas le capitaine se trouve à faire appel à un des deux joueurs comme s'il était un substitut et ce denier doit donc payer le montant prévu à cet effet.

-    En séries éliminatoires, la même règle s'applique, les deux joueurs ne peuvent jouer dans le même match, à moins qu’un des deux ne soit utilisé comme substitut si l'équipe manque de joueurs. Donc si l’équipe a un effectif suffisant, le capitaine doit faire un choix entre un des deux joueurs pour participer au match ou décider de faire jouer une demie à chaque joueur. Le capitaine devra informer le capitaine de l'équipe adverse de sa décision avant le début du match.